Objectifs de l’état des lieux préalable

Vous proposer un état des lieux préalable a pour nous deux objectifs :

  • vous préserver des conséquences d’une évaluation insuffisante,
  • prévenir et anticiper pour être prêt à affronter un sinistre (incendie, dégât des eaux, catastrophe naturelle, vol)

1) Vous préserver des conséquences d’une évaluation insuffisante

Un sinistre révèle souvent une sous-évaluation d’un patrimoine ou un défaut de déclaration. La perte pour l’assuré peut être conséquente et rien ne justifie d’en prendre le risque.

Le code des assurances réglemente ce type de situation :

Si les risques déclarés ne sont pas conformes à la réalité, l’assuré devra supporter une réduction de l’indemnité : c’est la redoutable règle proportionnelle. Cette réduction est en proportion de la prime ou de la cotisation effectivement payée par rapport à celle qui aurait été due si la valeur du bien avait été correctement déclarée et estimée.

2) Prévenir et anticiper

SL703038Faire face lors d’un sinistre incendie, d’un dégât des eaux, d’une catastrophe naturelle ou d’un vol en ayant à disposition un dossier complet d’état des lieux préalable à l’évaluation des dommages. Cela permet de pouvoir justifier la valeur des biens endommagés, détruits ou volés.

Rappel : l’expert d’assurance rédige un rapport d’expertise qui sert de base à l’assurance pour proposer une indemnisation à l’assuré. Il doit notamment :

  • analyser les risques assurés suivant les garanties du contrat d’assurance,
  • identifier les dommages,
  • évaluer la vétusté,
  • indiquer les modalités de remise en état (remplacement ou réparation des biens endommagés) à l’identique ou à sa juste valeur.

Quels sont les justificatifs à fournir lors de la visite de l’expert d’assurance ?

L’assuré doit, dans la mesure du possible, fournir tous les justificatifs qui permettront d’évaluer les biens endommagés, détruits ou volés :

  • factures d’achat, de travaux, d’entretien ou de réparation,
  • bons de garantie,
  • contrats de location de matériels et biens confiés ( TPE bancaire, caisse enregistreuse…),
  • certificats d’authenticité,
  • actes notariés,
  • plans, photos.